KUVÉE, connecte les bouteilles de vin


Kuvée est un appareil connecté revêtant la forme d'une bouteille où viennent s'insérer des flacons de 75 cl en métal dotés d'une puce RFID. La bouteille dispose d'un écran LCD sur lequel apparaissent les informations habituelles comme l'origine, le cépage et le producteur ; mais aussi les avis de consommateurs, des conseils de dégustation et la possibilité de noter le vin, ainsi que le nombre de verres encore disponible dans le flacon. La bouteille se connecte en WiFi pour recevoir et envoyer toutes les informations sur le vin placé dans le compartiment. L'utilisateur peut aussi commander ses recharges directement depuis la bouteille.

Grâce à cette bouteille intelligente, il est possible de passer en quelques instants d'une bouteille de rouge à une bouteille de blanc ou de rosé pour offrir le vin que la personne veut. La cartouche permet de conserver le vin jusqu'à 30 jours même lorsqu'elle a déjà été entamée. Le vin est conservé dans une poche à l'intérieur du flacon métallique qui se rétracte à mesure que le vin est versé.

Au niveau des caractéristiques techniques, Kuvée se contente d’une connexion WiFi, d’un accéléromètre pour calculer combien de vin reste dans la bouteille lorsque vous vous servez, d’un thermomètre infrarouge, d’une batterie Li-ion d’une autonomie de 6 heures ainsi que d’un système d'exploitation basé sur Linux et tournant grâce à un processeur TI Sitara. Quant aux dimensions, elles adoptent un format d’environ 35,5×8,9 cm pour un poids proche des 680 grammes.

Pour l'instant, Kuvée n'est disponible qu'aux États-Unis. Elle permet de déguster près de 48 vins, tous issus de vignobles californiens. Mais le système est relativement coûteux car il faut apparemment acheter le distributeur 129$ puis s'abonner pour recevoir les bouteilles. Les flacons sont vendus entre 15 et 50 dollars. A quand le produit en France ?
Source: Beaux-vins

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Plus d'information Suivre Kuvee Suivre Kuvee Suivre sur Instagram

2BREATHE, oubliez l'insomnie

Prix : 179.95


Le sommeil est également essentiel au bien-être mais pour certains le problème n’est pas d’avoir un sommeil réparateur mais plutôt l’endormissement.

C’est le but de 2breathe avec sa ceinture connectée qui va favoriser l’endormissement en contrôlant la respiration de son utilisateur.

Le système est composé d’une ceinture que l’utilisateur va fixer autour de son abdomen lorsqu’il ira se coucher et d’une application.

Des capteurs enregistrent la respiration de l’utilisateur, ces données sont envoyées dans l’application via Bluetooth. 2breathe transforme alors la respiration en sons. L’utilisateur se laissera ensuite guider en calquant sa respiration sur les tonalités, tout en prolongeant les expirations

Cette méthode permet un endormissement en seulement quelques minutes selon les créateurs de 2breathe.

2Breathe est proposé à partir de 179.95$ (hors frais de port et taxes)

Acheter avec Amazon International


Découvrir 2Breathe

SONY A7R MARK III, un nouvel hybride HD

Prix : 3500


Quelques mois après l'annonce de l'A9, Sony dévoile aujourd'hui l'A7R III, une troisième itération d'un boîtier haute définition qui s'oriente toujours plus vers un public de professionnels de l'image. Point commun avec la version précédente: La définition d’image des deux boîtiers, toujours de 42,4 Mpix. Tout le reste change, bénéficiant entre autre des avancées électroniques de l'Alpha A9.

Si on retrouve donc le capteur plein format CMOS Exmor R d'une définition de 42,4 Mpix, vient s'ajouter un système de mise au point par détection de contraste composé de 425 points (au lieu de 25 points sur l'A7R II), tandis que le mode autofocus continu Eye AF (suivi de l'œil du sujet) est annoncé comme deux fois plus performant. Le nouveau boîtier Sony bénéficie d'une puce de traitement des données Bionz X de dernière génération, ce qui permet à Sony de promettre une vitesse de traitement 1,8x plus rapide que sur l'A7R II. Le nouveau boîtier de la marque atteindrait ainsi une cadence de 10 i/s.

Tout comme les derniers boîtiers Sony de même gamme, l'A7R III dispose d'un système de stabilisation mécanique sur 5 axes qui fonctionne avec toutes les optiques. Il permet l'introduction d'un nouveau mode de prise de vue par déplacement du capteur. Quatre photos sont alors capturées afin d'obtenir une image d'une définition de 169,6 Mpx (en d'autre termes, l’appareil prend quatre clichés qui récupèrent chacun les informations de luminance, puis les trois couleurs rouge/vert/bleu afin d’affiner les détails, d’ apporter une correction précise). Pour exploiter ceci,mais pas seulement, on notera l’apparition, pour la première fois, d’une suite logicielle complète et gratuite. Baptisée « Imaging Edge », elle comprend 3 programmes : « Remote » (télécommande), « Viewer » (visionneuse) et « Edit » (édition).

Si l'A7R III ne se destine pas à la captation vidéo, il est tout de même mieux doté que l'A9 sur ce point. Il permet ainsi la captation en 4K UHD (3 840 x 2 160 px) à 30 et 24 i/s, sur toute la largeur du capteur plein format. L'enregistrement en Full HD (1 920 x 1 080 px) est pour sa part possible à une cadence atteignant 120 i/s. Notons notamment les emplacements double support, dont un compatible avec les cartes mémoire SD de type UHS-II. Les utilisateurs disposent aussi de plusieurs outils de stockage : enregistrement sur fichiers RAW/JPEG à part, enregistrement vidéo/photo séparé, enregistrement relai, etc. L'autonomie de la batterie a été nettement augmentée grâce aux batteries série Z de Sony dont la capacité est environ 2,2 fois supérieure à celle des batteries série W utilisées sur le modèle α7R II.

L'appareil hybride Sony A7R III sera commercialisé à partir du mois de novembre 2017 pour un prix public conseillé de 3 500 €.

Plus d'information