VOYAGES, les tendances pour 2018


Nouvelles technologies, escapade bien-être et rêves à réaliser : voici les principales tendances de voyage pour 2018, selon une enquête menée par le leader mondial de la mise en relation des voyageurs avec les hébergements les plus incroyables. Le site a recoupé les idées exprimées dans plus de 128 millions de commentaires clients avec les résultats des enquêtes menées auprès de 19 000 personnes, afin de révéler les plus grandes tendances de voyage pour l’année à venir.

LES NOUVELLES TECHNOLOGIES REPOUSSENT LES FRONTIERES
En 2018, les voyageurs privilégieront les expériences immersives en utilisant les ressources technologiques à leur disposition pour mieux cerner une destination ou un hébergement avant de réserver. L’intelligence artificielle et les technologies numériques aident désormais leurs utilisateurs à passer le cap au moment de choisir une destination, faisant ainsi évoluer les comportements des voyageurs. En permettant aux clients de prendre des décisions sans effort et sans stress, la technologie continuera en 2018 à les aiguiller vers les meilleures expériences possibles.

DU RÊVE À LA RÉALITÉ
2018 sera l’année des rêves à réaliser ! En effet, 45 % des sondés tiennent une liste de destinations à voir absolument, et la majorité d’entre eux (82 %) vont chercher à explorer au moins l’un de ces endroits dans l’année. Aujourd’hui, l’envie de vivre des expériences inoubliables prime sur les possessions matérielles. Bouillonnant d’impatience et de plus en plus encouragés par la technologie, les voyageurs profiteront de 2018 pour saisir l’instant présent.

RETOUR VERS LE FUTUR
S’ils sont désireux de vivre de nouvelles expériences, les voyageurs souhaitent également retrouver leurs souvenirs d’enfance en 2018. Mêlant futur et passé, les voyageurs de l’année prochaine iront explorer des destinations qu’ils ont aimées par le passé, avec un regard nouveau. Un tiers (34 %) des individus interrogés envisagent de prendre des vacances à un endroit où ils s’étaient déjà rendus pendant leur enfance. Les vacances vintage ont le vent en poupe car elles évoquent nostalgie et bonheur.

EN ROUTE VERS LE BIEN-ETRE
L’attrait pour les vacances bien-être continue de plus belle en 2018. En effet, le nombre de voyageurs ayant prévu de prendre des vacances sous le signe de la détente doublera en 2018 par rapport à 2017 (1 personne sur 5 en 2018 contre 1 personne sur 10 en 2017). Les excursions favorisant la marche à pied seront particulièrement populaires. En effet, 56 % des voyageurs désirent effectuer une randonnée ou se déplacer à pied en 2018. Une nouvelle génération de marcheurs s’apprête à prendre la route.

DES VOYAGES ECONOMIQUES
Les voyageurs savent de mieux en mieux se débrouiller pour optimiser leur budget de vacances. La plupart d’entre eux prenant leurs décisions en fonction de critères financiers, 2018 sera l’année du voyage économique. Près de la moitié (47 %) des sondés prendront les taux de change en compte dans l’organisation de leurs vacances de l’année, et 48 % se renseigneront sur la situation économique d’un pays avant de décider de s’y rendre. Bonne nouvelle pour le commerce de détail : un tiers (30 %) des voyageurs prévoient de faire davantage d’achats aux magasins duty-free de l’aéroport, et une personne sur quatre (26 %) se déplacera exprès pour acheter des produits qui sont plus chers dans son pays d’origine, par exemple des vêtements.

DES VIREES ENTRE AMIS
En 2018, les voyages se feront entre amis. En effet, 25 % des personnes interrogées ont affirmé qu’elles passeraient leurs vacances entre copains en 2018, contre 21 % en 2017.
UNE EXPERIENCE AUTHENTIQUE
En 2018, les locations de vacances auront le vent en poupe, également pour les propriétaires qui envisagent de louer leur résidence. 1 voyageur sur 3 (33 %) préfère séjourner dans une location de vacances (maison ou appartement) plutôt qu’à l’hôtel, et 1 sur 5 (21 %) envisage de mettre son logement en location sur un site de réservation d’hébergements.

Source: Tendance Hotellerie

E-VONE, chaussure des séniors


Nous avons imaginé e.vone,, la première chaussure connectée pour les seniors en perte d’autonomie. En cas de chute suivie d’une immobilité du porteur, à l’intérieur comme à l’extérieur, la chaussure déclenche automatiquement une alarme auprès de la chaîne de solidarité préalablement définie. Plus de limites aux déplacements : elle fonctionne dans plus de 150 pays!

Grâce à un système GSM et GPS, elles lancent une alerte et de géo-localisent une personne immobile suite à une chute. Lorsque le système, situé aux pieds de l'utilisateur, identifie un mouvement anormal suivi d'une perte de verticalité, il appelle un numéro, défini préalablement par le porteur. Et une fois l’alerte envoyée, la chaussure vibre pour indiquer à la personne âgée qu’un message de détresse a bien été expédié. Rassurant.

E-VONE est un produit Made in France. C’est parce que nous avons des équipes de R&D en charge de développer l’innovation, de design en charge du style, et que nous nous appuyons sur notre usine basée à Jarzé, dans le Maine et Loire (France), que nous avons conçu E-VONE. Un savoir-faire chausseur cultivé depuis 90 ans entre Cholet et Nantes.

Entre 110 et 150 euros la paire, la commercialisation des chaussures E-VONE devrait débuter début 2018. Le CES 2018 est la première sortie internationale pour la marque. Actuellement 26 modèles différents sont disponibles, pour femmes comme pour hommes. De quoi rester tendance en tout sécurité.

Plus d'information et achat


Suivre E-VONE Suivre E-VONE

THE WALL, l'écran new generation de Samsung


Comme un écran de cinéma dans son salon... Samsung a présenté dimanche à l'occasion du Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas, un téléviseur microLED géant de 146 pouces. Le constructeur sud-coréen est le premier à exploiter cette technologie qui permet de réduire le nombre de couches nécessaires pour le fonctionnement de l'écran. Il serait commercialisé en France au quatrième trimestre pour un prix qui n'a pas encore été communiqué. Avec cette diagonale de 3,7 m, The Wall peut aisément être décliné en résolution Ultra HD ou 8K, ou autre.

Contrairement à la technologie OLED, les microLED sont auto-émissives. Autrement dit, chacune des microLED dispose de son microprocesseur pour gérer la lumière qu'elle va émettre. Un ajout qui permet de se passer de certaines couches habituellement indispensables à la fabrication d'un écran, comme les cristaux liquides ou les filtres de couleur. Autre caractéristique avec ce téléviseur, il n’est pas rétroéclairé comme ceux avec des dalles IPS ce qui veut dire qu’il consomme moins d’énergie et qu’il affiche un meilleur contraste. The Wall utilise un assemblage de petits carrés microLED.

Le modèle présenté par Samsung au CES est surtout l'occasion d'une démonstration de force. En revanche, à terme, l'assemblage de carrés microLED pourrait permettre de créer des téléviseurs de tailles plus variées. La firme n’a pas donné beaucoup de détails sur l’aspect modulaire de son téléviseur, mais à en croire les premières informations, l’ensemble n’a pas de rebords et il serait possible de « personnaliser les tailles et les formes de son téléviseur pour satisfaire ses besoins » selon le communiqué de Samsung.
(Source: Europe 1)