KIWIBOOK, rachète vos livres!


C'est la fin de l'année scolaire et avant de partir en vacances ou de prévoir la prochaine rentrée, étudiants, jeunes diplômés, jeunes actifs, ont prévu de faire le tri et vendre leurs livres cet été. Comment faire ? Jeter ? Prêter ? Rendre ? Vendre ? Oui mais encore faut-il avoir le temps de préparer une annonce, faire l'envoi, attendre le paiement... Et si vous aviez une solution sécurisée, pratique depuis votre canapé qui détermine le prix et vous assure le paiement en quelques clics ? Kiwibook est le 1er site français à racheter directement aux particuliers tout type d'ouvrages (scolaire, littérature, roman, BD)... en quelques clics sans bouger, par lot, via un algorithme qui rend obsolète toutes les étapes de la vente sur internet ! En 8 mois, plus de 10 000 livres ont déjà été pris en charge par la startup nîmoise !

Un pic de revente de livres attendu cet été sur Kiwibook. Que ce soit :
- Les bacheliers qui revendent leurs livres scolaires et quittent le domicile parental. Les manuels scolaires peuvent être très onéreux et il est temps d'acheter de nouveaux livres pour ceux qui décident de poursuivre leurs études.
- Les jeunes diplômés à la recherche d'un emploi ont eux aussi déboursé des sommes importantes pour acheter leurs livres pendant leur cursus. C'est le moment où ils doivent se rendre mobiles pour décrocher leur premier emploi, déménager et revendre leurs livres.
- Les jeunes actifs : Avec ou sans enfants, l'été est un bon moment pour déménager et vendre ses livres. La mobilité du travail ou le premier achat immobilier étant les principales raisons du déménagement.

Kiwibook : comment ça marche ? De nombreux sites de petites annonces permettent de vendre ses livres au compte-gouttes. En effet, contrairement aux solutions existantes, sur Kiwibook il n'est plus nécessaire de :

- créer une annonce pour chaque livre mis en vente
- répondre aux questions des acheteurs potentiels
- définir le bon prix de vente
- préparer un colis pour chaque livre vendu
- se rendre au bureau de poste aux horaires d'ouverture
- attendre la revente au compte-gouttes de ses livres

Grâce à son algorithme qui calcule les prix de rachat des livres, Kiwibook propose un rachat ferme et immédiat, une alternative simple et efficace pour revendre ses livres en lots sans perdre de temps. Un particulier peut tout à fait vendre 50, 100 livres ou davantage en quelques dizaines de minutes.

Vendez vos livres


Plus d'information Suivre Vendre-Livre

MALONGO COLD BREW, le café froid


Surfant sur l’engouement pour le café infusé à froid, Malongo va commercialiser deux recettes de cold brew «prêt-à boire». Fort apprécié aux Etats-Unis, le cold brew est en train de réaliser également une percée auprès des Français. Ce café infusé à froid, le plus souvent consommé de manière nomade, a été popularisé en France par une célèbre enseigne américaine et repris ensuite par plusieurs coffee shop.

C’est au tour de Malongo de s’emparer aujourd’hui du phénomène avec la commercialisation en juin de deux recettes originales, biologiques et équitables, les marques de fabrique de la société basée à Carros, près de Nice. Résultat : deux gammes de cold brew prêt à boire qui vont débarquer en juin dans les Cafés Malongo au prix de 3,90€ : le cold brew Pure Origine Laos, composé du café du Laos, un pur arabica cultivé par les petits producteurs du Plateau des Bolovens, Il a été choisi pour ses notes vertes et son absence d’amertume. Et cold brew Gingembre et Citron issus de l’agriculture biologique, qui pourra se conserver jusqu'à 6 mois. La recette gingembre-citron se veut rafraîchissante et énergisante. Malongo a décidé de ne pas sucrer ces Cold Brew pour qu’ils soient plus désaltérants.

La PME va d’abord tester la pertinence de ses nouveautés dans ses quatre Malongo Cafés, à Paris et à Nice. Puis les Cold Brew devraient arriver rapidement dans les rayons snacking de quelques enseignes urbaines. Malongo souhaite promouvoir l’association de ces Cold Brew à l’apéritif et en accompagnement de tout un repas.. Ces recettes originales de café infusé à froid ont néanmoins un coût de 3,90 €, la bouteille refermable de 30 cl, celui d’ingrédients de qualité, bio et ­équitables.

Suivre Malongo

SONY A7R MARK III, un nouvel hybride HD

Prix : 3500


Quelques mois après l'annonce de l'A9, Sony dévoile aujourd'hui l'A7R III, une troisième itération d'un boîtier haute définition qui s'oriente toujours plus vers un public de professionnels de l'image. Point commun avec la version précédente: La définition d’image des deux boîtiers, toujours de 42,4 Mpix. Tout le reste change, bénéficiant entre autre des avancées électroniques de l'Alpha A9.

Si on retrouve donc le capteur plein format CMOS Exmor R d'une définition de 42,4 Mpix, vient s'ajouter un système de mise au point par détection de contraste composé de 425 points (au lieu de 25 points sur l'A7R II), tandis que le mode autofocus continu Eye AF (suivi de l'œil du sujet) est annoncé comme deux fois plus performant. Le nouveau boîtier Sony bénéficie d'une puce de traitement des données Bionz X de dernière génération, ce qui permet à Sony de promettre une vitesse de traitement 1,8x plus rapide que sur l'A7R II. Le nouveau boîtier de la marque atteindrait ainsi une cadence de 10 i/s.

Tout comme les derniers boîtiers Sony de même gamme, l'A7R III dispose d'un système de stabilisation mécanique sur 5 axes qui fonctionne avec toutes les optiques. Il permet l'introduction d'un nouveau mode de prise de vue par déplacement du capteur. Quatre photos sont alors capturées afin d'obtenir une image d'une définition de 169,6 Mpx (en d'autre termes, l’appareil prend quatre clichés qui récupèrent chacun les informations de luminance, puis les trois couleurs rouge/vert/bleu afin d’affiner les détails, d’ apporter une correction précise). Pour exploiter ceci,mais pas seulement, on notera l’apparition, pour la première fois, d’une suite logicielle complète et gratuite. Baptisée « Imaging Edge », elle comprend 3 programmes : « Remote » (télécommande), « Viewer » (visionneuse) et « Edit » (édition).

Si l'A7R III ne se destine pas à la captation vidéo, il est tout de même mieux doté que l'A9 sur ce point. Il permet ainsi la captation en 4K UHD (3 840 x 2 160 px) à 30 et 24 i/s, sur toute la largeur du capteur plein format. L'enregistrement en Full HD (1 920 x 1 080 px) est pour sa part possible à une cadence atteignant 120 i/s. Notons notamment les emplacements double support, dont un compatible avec les cartes mémoire SD de type UHS-II. Les utilisateurs disposent aussi de plusieurs outils de stockage : enregistrement sur fichiers RAW/JPEG à part, enregistrement vidéo/photo séparé, enregistrement relai, etc. L'autonomie de la batterie a été nettement augmentée grâce aux batteries série Z de Sony dont la capacité est environ 2,2 fois supérieure à celle des batteries série W utilisées sur le modèle α7R II.

L'appareil hybride Sony A7R III sera commercialisé à partir du mois de novembre 2017 pour un prix public conseillé de 3 500 €.

Plus d'information