STAN SMITH en version vegan

Prix : 250


La collaboration de longue date entre la créatrice britannique Stella McCartney et adidas prend aujourd’hui un nouveau virage avec le lancement d’une Stan Smith vegan, rapporte Vogue.
Créatrice engagée en faveur d’une mode responsable et durable, mais également en faveur de la cause animale, Stella McCartney est connue pour n’utiliser ni cuir ni fourrure dans ses collections de prêt-à-porter. Sans surprise, la styliste anglaise adopte la même position lorsqu’il s’agit de collaborer avec d’autres marques de mode.

A l’occasion du lancement de sa nouvelle collection pour adidas, Stella McCartney frappe un grand coup en proposant une paire de Stan Smith dénuée de tout cuir animal. Pour la première fois, la sneaker iconique s’habille d’un cuir vegan, et plus particulièrement d’un polyester recyclé, comme le précise le site spécialisé dans la mode.
Si la chaussure mythique conserve son design originel, elle adopte en revanche plusieurs détails inspirés du style de Stella McCartney. On retrouve notamment le portrait de la styliste sur l’une des deux languettes des sneakers, ainsi que sa signature, et trois bandes d’étoiles sur les côtés.

Ces Stan Smith vegan sont disponibles en pré-commande au prix de 250€. Elles sont disponibles en version homme ou femme, dans la couleur originale blanche. Sur l’e-shop de Stella McCartney, la date d’expédition des sneakers est prévue courant septembre.

Plus d'information et achat


Suivre SMcC Suivre SMcC Suivre sur Instagram

ROOM, de l'intimité en open space

Prix : 3495


Depuis les années 1990, les grandes entreprises ont eu tendance à investir dans des bureaux en open space pour accueillir autant de membres du personnel que possible. En plus de l'espace, certains pensaient que l'installation pourrait encourager la collaboration des employés ou améliorer la socialisation au bureau. Au début du 21ème siècle, les espaces de travail plus modernes équipés des dernières technologies ont été de plus en plus recherchés. Et aujourd'hui, le désir d'intimité au bureau est élevé et les créateurs de la startup ROOM peuvent avoir un élément de réponse.

Leur innovation ROOM One peut ressembler à une cabine téléphonique, mais sa conception auto-assemblée est idéale pour un open space. La cabine est insonorisée, ventilée et même alimentée. ROOM est construit à partir de bouteilles en plastique recyclées à 60% et a été adopté par de grandes entreprises, dont Buzzfeed et Headspace.

Ses créateurs disent que deux personnes peuvent construire ROOM One en 30 minutes en utilisant un seul outil. L'espace de 10 pieds2 dispose également d'un éclairage LED, d'une table intégrée et d'une porte magnétique. De telles fonctionnalités créent un espace totalement insonorisé. Cela garantit la plus grande confidentialité pour les appels importants, ou fournit simplement un espace de travail silencieux pour s'isoler lors d'une urgence dans le travail. Les stands coûtent 3 495 USD chacun et sont disponibles aux États-Unis et en Allemagne.

Plus d'information et achat


Suivre Room Suivre sur Instagram

BING BIN, Une poubelle qui auto-gère ses déchets


Deux étudiantes de l'UTC, Tyngiun Du et Yuchen Qiu, de la filière Ingénierie du design industriel (IDI) au sein du département d'ingénierie mécanique (IM), ont remporté le prestigieux concours James Dyson Award 2018, organisé par la Dyson Foundation, avec un concept de poubelle intelligente. Où devrais-je jeter un pot de yaourt? Le tri des déchets est difficile. Dans un contexte où le tri des déchets est devenu primordial pour nos sociétés, il n'est pas toujours aisé de trouver des poubelles adaptées et d'identifier facilement le bon contenant. Pour résoudre ce problème, les deux étudiantes ont alors eu l'idée de créer Bing Bin, une poubelle capable de reconnaitre, trier et compacter automatiquement les déchets qui lui sont apportés.

Pour ce faire, la poubelle, dotée de plusieurs compartiments, intègre une caméra qui utilise la reconnaissance d'image. Une photo du déchet est alors envoyée directement à l'ordinateur de bord, un rasberry pi, qui reconnaît automatiquement à quel type de produit il a affaire. Une fois la nature du déchet identifiée, il est pris en charge par un compacteur qui le compresse et le fait tomber au bon endroit. À l'aide de capteurs de poids, Bing Bin peut également savoir si des restes de liquide sont présents dans une canette par exemple. Un signal lumineux invite alors l'utilisateur à le vider dans un espace réservé à cet effet.

Après avoir étudié les déchets au niveau des zones de boissons de l'école, les étudiantes ont retenu quatre catégories possibles : les bouteilles en plastique, les canettes, les gobelets en papier et les autres déchets. Les déchets organiques ne sont, pour l'instant, pas au programme, du fait de la gestion du compost.

Véritable innovation technologique, Bing Bin comporte de multiples atouts. Elle évite les erreurs de tri par l'humain et peut stocker jusqu'à 8 fois plus de déchets qu'une poubelle traditionnelle, grâce à son système de compression, réduisant ainsi le nombre de collectes et améliorant l'efficacité logistique. Elle utilise également des cartouches réutilisables, à la place de sacs, et ne refuse aucun déchet, un compartiment étant réservé pour ceux non acceptés par l'appareil.

Des perspectives encourageantes:
Tyngiun et Yuchen sont aujourd'hui en contact avec Elise, une entreprise spécialisée dans la revalorisation des déchets, afin de mieux connaître les produits recyclables et ainsi perfectionner leurs prototypes. Par ailleurs, elles envisagent prochainement d'entrer en contact avec des clients potentiels, tels que les centres commerciaux, dont l'intérêt pour ce concept est certain.
Vous pouvez vous inscrire sur le site pour suivre l'évolution de Bing Bin.

Plus d'information Suivre Bing Bin Suivre sur Instagram