BISECU, le cadenas connecté pour vélo


Ce cadenas porte le nom de Bisecu (la contraction de Bicycle - vélo en anglais - et security). C’est un accessoire connecté en aluminium (disponible en noir ou en argent) qui vient s’installer au centre de votre roue avant à l’intersection de cette dernière avec le cadre du vélo. Impossible dès lors, pour celui qui voudrait le voler, d’enlever le cadenas, la roue ou de rouler avec. En installant un cylindre légèrement plus gros qu'une rondelle de hockey sur votre fourche et votre moyeu avant, l'appareil peut bloquer instantanément votre vélo - ou au moins l'empêcher de rouler.

Tout l’intérêt de cet accessoire c’est que vous n’avez pas à l’enlever à chaque utilisation. Il suffit de l’appairer à votre smartphone en bluetooth. Grâce à la connexion Bluetooth avec votre téléphone intelligent, une fois que vous avez garé votre vélo et que vous vous êtes éloigné, Bisecu engage une tige d'acier du disque extérieur dans le disque interne, ce qui empêche la roue avant de tourner. Le cadenas se désactivera automatiquement dès que vous approcherez. Qu'est-ce qui va empêcher quelqu'un de simplement prendre le tout ou de retirer furtivement la fourche pour voler le reste du vélo?" Il semble que Bisecu ait pensé à cela avec son système de câble qui se fixe avec la même facilité sans clé sur le moyeu et vous permet de verrouiller le cadre tout en attachant le vélo sur un porte-vélos.

Question sécurité toujours, le Bisecu est couplé avec une alarme de 100 dB et des notifications sur smartphone si le vélo est déplacé. Il utilise un cryptage de niveau militaire, AES 128 bits. S’il ajoute un peu de poids au vélo (350 grammes), il se veut surtout simple et rapide à utiliser.

Pas d’inquiétude non plus à avoir au niveau de son autonomie, il peut tenir six mois avec une recharge complète en seulement deux heures. Petit bonus pour ce cadenas, il permet de récupérer des données en direct sur votre smartphone comme votre vitesse par exemple.
Le Bisecu est toujours en pré-commande sur Indiegogo après une campagne de financement réussie sur Kickstarter. Son prix sera de 129$ mais il est disponible à partir de 99$ sur ce site pour une livraison en août 2018.

Pré-commander


Plus d'information Suivre Bisecu Suivre sur Instagram

SEABUBBLE, voiture volante et flottante


Le rêve est en train de devenir réalité. L'année dernière, Alain Thébault avait promis des «voitures volantes» pour désengorger les centres urbains, notamment à Paris.

En moins d'un an, avec son partenaire Anders Bringdal et une petite équipe, ils ont mis au point un véhicule d'un nouveau genre: les Bulles, développées par sa start-up SeaBubble.

Les derniers tests ont eu lieu fin mars et s'avèrent concluants. Il s'agit pour le moment d'un prototype. Les versions définitives seront équipées d'une carrosserie aux contours futuristes.

«La stabilité est désormais acquise», se félicite Alain Thébault, qui explique en outre que son véhicule est parfaitement silencieux. Il présente aussi l'avantage de provoquer très peu de remous, grâce à un système de foils qui lui permet de littéralement voler au-dessus de l'eau, et de ne pas générer de gaz d'échappements, puisque les Bulles sont électriques.

«Nous allons rendre la circulation dans les villes à nouveau fluide», ajoutent en chœur Anders Bringdal et Alain Thébault, qui cherchent à populariser la navigation fluviale dans les grandes villes.

Paris sera la première métropole à être dotée de SeaBubbles, pour une phase test de quinze jours cet été. Elles circuleront sur la Seine à 20km/h, présentant une alternative à la circulation automobile sur un axe est-ouest, et pourront transporter un pilote et quatre passagers.

En savoir plus sur SeaBubble

THE ELECTROJET, un jet-ski propre ?


D’origine hongroise, Narke a entamé il y a quelques semaines les tests de son jet-ski 100 % électrique sur le Lac Balaton.
Développé en interne par Narke, le moteur qui anime ce jet-ski zéro émissions développe jusqu’à 45 kW de puissance et autorise jusqu’à 55 km/h de vitesse maximale.

Avec son moteur tout électrique, l’engin biplace peut naviguer tranquillement jusqu’à 90 minutes dans un silence presque total. Il suffit d'un peu plus de deux heures pour charger une batterie lithium-ion ou vous pouvez en remplacer une en quelques minutes.

Très angulaire, le jet-ski imaginé par Narke promet de nouvelles sensations de glisse avec une expérience acoustique nettement supérieure à celle des jet-skis classiques.
Narke poursuit actuellement les tests de son prototype sur le Lac Balaton, au sud de Budapest. A ce stade, la société ne précise pas de date de commercialisation et de tarif pour son jet-ski életrique.

Source: AFBE

Plus d'information Suivre Narke